11 façons de désamorcer un conflit familial

Tant qu’il y aura des familles, il y aura une sorte de conflit familial. Celles-ci peuvent se produire entre les parents, ou il peut s’agir d’une rivalité fraternelle entre les enfants. Il est normal et sain que les membres de la famille partagent une divergence d’opinion si cela est fait avec respect.

Si quelqu’un dit que sa famille n’a pas de drame, il ment, ou personne dans la famille ne peut exprimer honnêtement ce qu’il pense. Malheureusement, la plupart des conflits familiaux surviennent en raison de situations financières. D’autres s’aggravent pour des délits mineurs oubliés depuis longtemps.

11 façons de désamorcer les conflits familiaux

Les conflits ont ruiné de nombreuses relations familiales.

Avez-vous déjà été une partie réticente à un désaccord familial? Comment rester calme, s’en tenir aux faits et trouver une solution à l’amiable? Voici 11 façons utiles de désamorcer une querelle de famille et de garder vos relations intactes.

1. Faites une pause

Lorsqu’un désaccord au sein de votre famille s’intensifie, vous pouvez souvent désamorcer la situation en prenant du recul pendant un moment. N’oubliez pas que la colère est l’émotion la plus confortable à montrer et qu’elle masque généralement l’insécurité et la peur.

Si vous êtes pris au milieu d’une dispute familiale et que la situation atteint le point d’ébullition, vous devriez faire une pause, respirer profondément et compter jusqu’à dix. Cette courte pause peut vous aider à reprendre votre souffle et à avoir une meilleure vision du conflit.

Si vous sentez que vous avez besoin de plus de temps pour rassembler vos pensées, vous pouvez vous en aller. Lorsque vous avez amélioré le contrôle de vos émotions, vous pouvez mieux penser et raisonner avec les autres.

2. Restez calme

Il n’est pas facile de rester calme quand tout le monde autour de vous crie et blâme tout le monde. Quand quelqu’un est belliqueux, c’est la nature humaine de refléter ses émotions et de se ressaisir. Dans ces situations, votre instinct de survie entre en jeu.

Votre corps est inondé d’ hormones de stress comme l’adrénaline et la cortisone , provoquant la panique et l’anxiété, entre autres. La meilleure tactique pour désamorcer une dispute familiale est de rester calme. Lorsque vous parlez d’un ton standard et non menaçant, cela prépare le terrain pour tout le monde.

Évitez de dire aux autres de se calmer, car cela entraînera probablement un autre flot de paroles blessantes.

3. Choisissez vos batailles

Vous devez prioriser les choses afin de savoir ce qui est le plus important dans votre vie. Ensuite, il est moins difficile de décider quand il est temps de se lever et de se battre et quand il faut laisser tomber quelque chose.

Repensez à votre vie et rappelez-vous les principales querelles au sein de votre famille. Les problèmes en question se sont-ils révélés cruciaux pour la vie de chacun, ou étaient-ils quelque chose de trivial?

Cela peut aider à désamorcer un conflit si vous vous demandez si ce problème aura une signification le mois prochain ou dans un an. Ne risquez pas de perdre un lien familial précieux par mesquinerie.

4. Baissez le volume

Pourquoi est-ce que lorsque les disputes s’intensifient et que les esprits s’enflamment, tout le monde semble avoir perdu l’audition? Élever sa voix est une tactique humaine innée pour dominer les autres. Lorsque vous pensez que les gens n’écoutent pas et ne se conforment pas à vos exigences, crier peut être votre force.

Une voix forte ne va pas influencer les autres dans votre façon de penser. Lorsque vous mélangez une colère mal placée et des voix élevées, cela crée un tourbillon infernal de mots blessants et de violence potentielle.

Pour désamorcer les conflits dans votre famille ou avec les autres, baissez volontairement la voix si vous ressentez un éclair de colère. Il est plus facile de comprendre les points de vue de chacun et de résoudre le problème lorsque tout le monde ne crie pas.

5. Écoutez, écoutez et écoutez à nouveau

L’une des principales causes de malentendus et d’arguments insensés est que de nombreuses personnes ne s’écoutent pas . L’écoute active exige que vous participiez à la conversation en utilisant un langage corporel neutre, en reflétant l’émotion de l’orateur et en répétant ce qu’elle a dit pour obtenir des éclaircissements.

La règle d’or du règlement d’un différend est que chaque partie soit entendue. Écoutez ce que votre ami ou votre proche a à dire sans interruption. Faites preuve de respect mutuel et écoutez les points de vue de chacun. C’est la meilleure façon de résoudre une dispute.

6. Évitez de dire «toujours» ou «jamais».

De nombreux mots à la mode doivent être évités lors de la désescalade d’une querelle familiale. «Toujours» et «jamais» sont des qualificatifs indéfinis qui rendent généralement une déclaration plus hostile. “Vous ne faites JAMAIS votre part, et vous gâchez TOUJOURS tout.”

Ces déclarations ne sont pas utiles et ne font qu’attiser les flammes du conflit. Si vous devez aborder un problème avec un ami ou un membre de votre famille, «parfois» peut le faire se sentir moins sur la défensive.

Par exemple: «Parfois, lorsque nous ne divisons pas le travail entre nous, je me sens surchargé de travail et plein de ressentiment.»

7. Exprimez vos sentiments avec «je»

Lorsque vous êtes dans une dispute, le moyen le plus simple de mettre l’autre personne en mode défensif est de commencer vos déclarations par le mot «vous». Dire quelque chose comme «Tu es comme ta mère» peut aggraver les choses.

Pour désamorcer une dispute familiale, soyez inclusif et faites des déclarations «nous». Par exemple, “Comment pouvons-nous mieux planifier le dîner lorsque l’un de nous est en retard?” «Pouvons-nous nous asseoir ensemble et passer en revue les factures pour créer un budget plus réaliste?

Ces déclarations montrent que vous êtes prêt à travailler ensemble pour trouver une solution et que vous éviterez de pointer du doigt et de blâmer les autres .

8. Gardez les griefs passés hors de la table

À moins que vous ne souffriez de démence ou d’une autre maladie cérébrale, vous pouvez pardonner, mais vous ne pouvez jamais oublier. Pardonner à quelqu’un n’excuse pas l’action. Au contraire, cela remet la balle dans le camp du contrevenant et vous donne la liberté de continuer votre vie. Bien que l’infraction puisse toujours être écrite à jamais dans votre esprit, elle ne vous servira jamais bien comme outil de contrôle ou de vengeance.

Pendant un conflit familial, essayez de vous en tenir aux faits. Vous n’ajouterez de carburant au feu que si vous commencez à draguer des problèmes du passé. Cela n’aidera pas la situation et vous donnera seulement l’air amer et vengeur.

9. Faites du brainstorming

Souvent, vous pouvez désamorcer une dispute familiale en donnant à chacun une marge de manœuvre. Prenez ce temps pour réfléchir à des moyens de résoudre le conflit. Vous aurez peut-être besoin de quelques heures ou jours.

L’important est que vous ne vous réunissiez pas tant que les émotions explosives ne se sont pas quelque peu refroidies. Acceptez à l’avance que chacun aura la possibilité de donner son avis sans interruption. Lorsque tout le monde s’est calmé, il peut être plus facile de voir des solutions possibles que vous ne pouviez pas voir à cause de la tempête émotionnelle.

Écrivez vos idées sur papier ou sur un tableau blanc pour qu’elles paraissent claires à toutes les personnes présentes. Maintenant, discutez civilement des idées pour arriver à une solution.

10. Être capable de faire des compromis

Avoir raison est-il plus important pour vous que vos relations familiales? De nombreuses querelles familiales ne sont jamais résolues parce que certaines personnes refusent de reculer, de s’excuser ou de faire des compromis.

Vous pouvez vous rapprocher d’une résolution si toutes les personnes impliquées ont l’impression d’avoir été entendues et que leurs sentiments ont été validés. Bien sûr, entendre et valider ne signifie pas qu’ils ont raison.

Écoutez-vous et trouvez des moyens de faire des compromis. Si le conflit porte sur des biens matériels ou de l’argent, demandez-vous si votre relation en vaut la peine. Vous pouvez poser votre tête sur votre oreiller la nuit lorsque vous avez fait ce qu’il fallait, même si vous deviez faire des compromis.

11. Apportez une aide professionnelle

Certains désaccords familiaux sont multiples et impliquent des générations de mauvaise volonté et de mauvaise communication. Ces situations problématiques peuvent ne pas être celles qui peuvent être résolues à la table familiale. Avant de voir votre précieuse famille, les liens détruits, désamorcez la situation avec l’aide d’un professionnel.

Les thérapeutes familiaux sont formés et expérimentés dans la dynamique familiale et les conflits familiaux. Trouvez un thérapeute en qui vous avez confiance et qui met votre famille et vous-même à l’aise. Votre thérapeute n’est pas là pour prendre parti, mais il peut faciliter une conversation respectueuse entre des points de vue opposés.

Même si vous ne parvenez pas à une résolution, vous pouvez toujours rester civil l’un avec l’autre.

Réflexions finales sur la façon de désamorcer les conflits familiaux

Chaque fois que des personnes sont dans un groupe, que ce soit de la famille, des amis ou des collègues, il y aura conflit. Les disputes font partie de la vie. Comme ils sont si courants, vous devez apprendre des stratégies efficaces pour résoudre ces problèmes sans les transformer en une guerre totale.

Si vous vous trouvez au milieu d’un conflit familial torrentiel, faites de votre mieux pour rester calme et travaillez ensemble pour trouver une solution. Il y a une raison pour laquelle les artisans de la paix sont appelés bénis car ce n’est pas une tâche facile. Comptez jusqu’à dix, pensez à ce que vous voulez dire et rappelez-vous que vous aimez la personne.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *