comment gerer la susceptibilite du conjoint

Comment gérer la susceptibilité du conjoint?

La tendance à se mettre facilement en colère est la susceptibilité. Dans les couples, il arrive qu’un partenaire soit trop sensible, se fâche rapidement, se fâche parfois pour des choses insignifiantes.

Il est difficile de vivre avec un conjoint trop sensible. Vous ne pouvez pas communiquer efficacement avec une telle personne. Ce qui tend naturellement à affaiblir la relation.

  1. Les causes de la susceptibilité

Plusieurs facteurs peuvent expliquer la susceptibilité d’un conjoint.

  • Cela peut être lié à la nature même de l’individu. Certains types de personnalité ont tendance à être très sensibles et émotionnels. Le conjoint développe alors une sorte de sensibilité qui le pousse à la colère quand les choses ne se passent pas comme il se doit. Ce type de susceptibilité est remarqué chez l’individu avant même le mariage.
  • Elle peut être liée à des circonstances particulières: stress au travail, préoccupations occasionnelles, familiales ou sociales, soucis financiers, etc. Ce type de susceptibilité disparaîtra dès que le problème sera résolu.
  • Enfin, la susceptibilité peut être liée à la propre expérience du couple. C’est le cas si la susceptibilité apparaît soudainement puis persiste dans le temps. Ce type de susceptibilité est lié à la colère qui a été engloutie, un problème important qui n’a pas été traité, quelque chose de tacite… Sur le long terme, cette susceptibilité est très dangereuse pour la stabilité du couple.
  1. Comment la susceptibilité est-elle alors traitée?
  • Si la susceptibilité de votre conjoint est liée à sa personnalité, vous devez être compréhensif et adaptatif. Apprenez à comprendre les circonstances dans lesquelles les crises de colère surviennent et voyez comment vous pouvez trouver une solution qui soit bénéfique pour vous et votre conjoint.
  • Si la susceptibilité de l’autre est liée à un problème spécifique, une période difficile, soutenez l’autre. Vous pouvez alors le contacter pour l’aider à résoudre ses problèmes ponctuels, sachant qu’après cela, le calme reviendra dans la maison.
  • Enfin, dans ce dernier cas, vous pouvez encourager votre partenaire à s’ouvrir à vous, à s’exprimer, à poser le problème, à lâcher prise de ses doutes, de ses peurs et de ses inquiétudes. Ce n’est qu’alors que la relation pourra survivre à long terme.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *