intelligence vs sagesse quelle est la difference

Intelligence vs sagesse: quelle est la différence?

«Ne confondez jamais la connaissance avec la sagesse. L’un vous aide à gagner votre vie; l’autre vous aide à faire une vie.

C’est ce qu’a déclaré la psychologue clinicienne, le Dr Sandra Carey, résumant parfaitement la différence entre ces deux qualités humaines souvent confondues.

Cette observation perspicace suggère que la sagesse est un élément important pour atteindre la satisfaction de la vie. Et pourtant, ces jours-ci, il semble que l’accent soit mis sur l’acquisition de connaissances et le développement de l’intelligence.

Tout le monde est déterminé à poursuivre ses études au nième degré dans l’espoir de décrocher cet emploi de rêve, ainsi que le statut social et la récompense financière qu’il apporte.

La sagesse est laissée pour compte dans la course au sommet.

Il s’avère que le perdant dans cette quête de l’excellence académique est la bonne vieille sagesse, qui a glissé dans le classement des qualités souhaitables dans un monde obsédé par la connaissance et axé sur les objectifs.

Combien de descriptions de travail avez-vous lu en citant la sagesse comme une exigence pour les candidats?

Pourtant, c’était à l’époque où cette plus noble des qualités était très prisée. Ceux qui possédaient une sagacité et une compréhension profonde d’un large éventail d’expériences de vie ont été sollicités pour dispenser des conseils et livrer les perles de sagesse dont les gens avaient besoin.

Maintenant, cependant, tout est question de notes et d’acquérir le prochain ensemble de qualifications pour nous améliorer dans le classement des salaires – sans oublier le fanfaron et l’auto-agrandissement qui vont de pair avec la poursuite du succès.

Vous vous êtes mis dans le dur labeur, vous avez gagné votre récompense – le travail est fait et vous êtes prêt pour la vie, n’est-ce pas?

Eh bien, peut-être pas. Être intelligent et travailleur n’est pas tout.

Oui, vos excellentes réalisations académiques montrent que vous êtes capable de penser de manière logique, de comprendre les concepts et que vous êtes doté de beaucoup de détermination et de courage pour vous mettre au travail.

Aussi admirables que soient ces qualités, les recherches indiquent que l’intelligence n’est pas un indicateur de bien-être.

Il semble que notre quête obsessionnelle de la connaissance se soit faite au détriment de la culture de la sagesse. Cela a à son tour abouti à une expérience de vie globale réduite.

Alors, quelle est la différence entre la sagesse et l’intelligence?

Il n’est pas toujours facile de définir des qualités abstraites comme celles-ci, mais un rappel rapide sur la définition du dictionnaire de chacune peut éclairer:

Sagesse: La capacité d’utiliser votre expérience et vos connaissances afin de prendre des décisions et des jugements sensés.

Intelligence: La capacité de penser, de raisonner et de comprendre au lieu de faire les choses automatiquement ou par instinct.

En distillant ces définitions jusqu’à l’essentiel, la principale différence semble être que la sagesse utilise la perspective acquise à partir des expériences de la vie, tandis que l’intelligence se résume à l’acquisition de faits et de connaissances empiriques.

L’application du débat nature / culture est une autre façon de distinguer les deux:

L’intelligence est généralement acceptée comme quelque chose avec lequel vous êtes né (même si elle nécessite également d’être nourrie pour réaliser son potentiel).

La sagesse, par contre, n’est pas quelque chose d’inné, qui a besoin de temps et d’expérience ainsi que d’observation et de contemplation pour se développer et finalement s’épanouir.

Une autre façon de discerner une différence est de dire que l’intelligence est de savoir comment faire quelque chose; la sagesse est de savoir si et / ou quand on doit le faire.

L’intelligence peut signifier savoir comment pirater le réseau informatique de votre travail, mais la sagesse est de comprendre que c’est probablement une mauvaise idée!

Que signifie être sage?

Sans surprise, la liste des citations sur le sujet de la sagesse est longue et éclairante. En voici quelques-uns, pour que vous compreniez l’essentiel:

Pierre Abelard: «Le commencement de la sagesse se trouve dans le doute; en doutant, nous arrivons à la question et en cherchant, nous pouvons trouver la vérité.

Albert Einstein: «La sagesse n’est pas le produit de la scolarité, mais de la tentative permanente de l’acquérir.»

Marilyn vos Savant: «Pour acquérir des connaissances, il faut étudier; mais pour acquérir la sagesse, il faut observer.

Socrate: “La seule vraie sagesse est de savoir que vous ne savez rien.”

Benjamin Franklin: «Le seuil du temple de la sagesse est une connaissance de notre propre ignorance.»

Confucius: «Pour savoir ce que vous savez et pour savoir ce que vous ne savez pas. C’est la vraie sagesse. »

Il y a un thème commun qui traverse ces sages paroles et c’est l’ humilité , une qualité quelque peu étrangère dans notre société en ce moment, où le son de la trompette est ce dont il s’agit. Mais plus là-dessus plus tard.

Juste là, parmi ces joyaux, vous trouverez peut-être l’inspiration nécessaire pour vous encourager à développer votre «sage» intérieur dans le but de devenir un individu plus sage et plus profond .

Plus tard, nous verrons comment vous pourriez faire exactement cela, mais examinons d’abord pourquoi cette qualité particulière améliore la vie.

Que peut faire la sagesse pour nous?

Dans notre existence frénétique et stimulante, il n’a jamais été plus important d’être doté de la sagesse nécessaire pour faire les bons choix; la sagesse de faire face à l’inconnu; la sagesse d’observer; la sagesse de gérer les émotions; la sagesse de comprendre; et la sagesse de voir au-delà de la valeur nominale.

D’après l’étude mentionnée ci-dessus…

«… Un raisonnement sage est associé à une plus grande satisfaction dans la vie, moins d’affect négatif, de meilleures relations sociales, moins de rumination dépressive, des mots plus positifs par rapport aux mots négatifs utilisés dans le discours et une plus grande longévité.»

Une autre étude a révélé que les personnes plus sages éprouvaient moins de solitude.

La recherche a identifié un certain nombre de composantes de la sagesse:

  • La compassion
  • Connaissance générale de la vie
  • Gestion des émotions
  • Empathie
  • Altruisme
  • Un sentiment d’équité
  • Perspicacité
  • Acceptation de valeurs divergentes
  • Esprit de décision

Il est également prouvé que la capacité des penseurs avisés à voir les choses dans une perspective plus large et ouverte d’esprit se traduit par un point de vue plus optimiste.

Alors que quelqu’un qui est plus fermé d’esprit, défensif et négatif ne verrait généralement, dans la même situation, que l’obscurité et la ruine.

Un autre point positif qui va de pair avec la sagesse est une plus grande tolérance et une réponse émotionnelle plus équilibrée.

La conscience de soi qui accompagne la sagesse favorise la maîtrise de soi et maintient le couvercle sur les émotions négatives comme la colère et la frustration.

C’est la voix intérieure qui déconseille d’éteindre les lumières de quelqu’un ou de crier des obscénités – jamais un choix judicieux. Des exemples extrêmes, mais vous comprenez l’essentiel.

Ce qui vient aussi avec la sagesse, c’est la capacité de voir les situations d’un point de vue éloigné et accroché au mur; un facteur primordial pour prendre de meilleures décisions.

L’auto-distanciation de cette manière place la situation dans un contexte plus large, aboutissant à un résultat plus équilibré et satisfaisant.

Le résultat n’est pas seulement une décision intelligente, c’est une décision sage et ce sont celles qui conduisent généralement au plus grand bonheur.

Toutes ces preuves indiqueraient qu’en plus d’acquérir autant de connaissances que possible afin de réaliser notre potentiel et d’être le meilleur possible dans le domaine que nous avons choisi, il est également important de cultiver la sagesse pour atteindre le bien-être émotionnel, nous-mêmes des humains plus arrondis, complets et épanouis.

6 façons de devenir une personne plus sage

La sagesse n’est pas l’apanage de l’ancienne génération; un choc de cheveux gris et un visage ridé qui se lit comme une feuille de route n’est pas une condition préalable pour être sage.

Il y a quelques étapes actives que vous pouvez prendre pour développer votre “ sage ” intérieur, qui à son tour élargira et approfondira votre propre expérience de vie, rendant l’effort utile:

1. Allez-y doucement.

Vous surcharger d’une occupation constante et travailler dur pour compenser vos insuffisances perçues (probablement inexistantes) peut impressionner les patrons.

Cependant, cela ne vous rendra pas plus sage.

Assurez-vous de réserver du temps chaque jour pour être calme et calme, vous permettre de vous reposer et de vous éloigner du stress de la vie pendant un moment.

Utiliser votre temps libre pour lire ou même regarder des documentaires sera beaucoup plus bénéfique que de combler le vide avec une télévision ou des jeux vidéo c ** p.

Mieux encore, une randonnée dans les bois vous donnera le temps de vous détendre, de respirer, de réfléchir et d’élargir votre esprit.

Pendant ces périodes de calme, passez du temps à réfléchir sur votre moi intérieur . Il n’est pas possible d’apprécier les pensées et les motivations des autres si vous ne savez pas vraiment ce qui vous motive.

Apprendre l’art de la méditation est l’un des meilleurs moyens de développer un «œil intérieur».

Vous constaterez que de nouvelles perspectives s’ouvrent à vous lorsque votre esprit n’est pas faussé par la clameur d’une activité effrénée.

2. Réfléchissez avant de parler.

Il y a un aphorisme séculaire qui dit: «La connaissance, c’est savoir quoi dire. La sagesse est de savoir s’il faut le dire ou non. »

Plutôt que de céder à l’envie de répondre instantanément, essayez de vous donner de l’espace et du temps pour réfléchir avant de parler.

Soyez réceptif et écoutez attentivement, mais ne ressentez pas toujours le besoin d’exprimer votre opinion tout de suite, ou même pas du tout.

3. Dites adieu au «noir et blanc».

Essayez de ne pas porter de jugement instantané. Peu de choses dans la vie sont réellement en noir et blanc.

Au lieu de cela, essayez d’évaluer ce qui se passe en recherchant entre les lignes les zones grises. Rester assis sur la clôture pendant un certain temps vous donnera l’occasion de voir les choses dans une perspective plus large.

Prendre une vue d’ensemble qui considère les incertitudes potentielles plutôt que des faits en noir et blanc vous permettra d’offrir des conseils plus circonspects, si nécessaire.

Toutes les décisions connexes seront probablement meilleures.

4. Développez un esprit curieux.

Vous avez peut-être déjà atteint la fin de votre éducation formelle, mais l’apprentissage ne s’arrête pas là.

Si vous arrêtez de nourrir votre esprit avec de nouvelles expériences – en élargissant et en approfondissant votre compréhension – cela s’atrophiera.

L’auteur philosophique Anais Nin l’exprime ainsi:

«La vie est un processus de devenir, une combinaison d’états que nous devons traverser. Là où les gens échouent, c’est qu’ils souhaitent élire un État et y rester. C’est une sorte de mort.”

Pour devenir plus sage, vous devez ouvrir votre esprit, activer votre curiosité naturelle et être prêt à expérimenter.

Ayez faim de nouveaux points de vue et d’expériences nouvelles. Oui, vous ferez des erreurs, mais elles font partie du processus.

La clé est d’acquérir autant d’expériences différentes que possible. Chacun ajoutera à l’étendue et à la profondeur de votre compréhension.

Un principe bouddhiste clé est le concept de «l’esprit du débutant», qui est rempli d’émerveillement de découverte.

Pensez au sentiment de crainte d’un enfant en voyant la puissance de l’océan pour la première fois; c’est le genre d’approche de la vie que vous devez cultiver.

Avec chaque expérience abordée de cette perspective enfantine viendra un peu plus de sagesse et de compréhension.

5. Lisez, lisez, lisez.

Lisez sur votre trajet, lisez au lit, lisez sur les toilettes. Lisez des livres, des magazines et des journaux. Lisez des blogs, lisez des commentaires sociaux, lisez des bandes dessinées, lisez les œuvres des plus grands penseurs philosophiques. Lisez des romans ou des romans policiers. Renseignez-vous sur vos loisirs ou votre domaine professionnel.

Rejoignez la bibliothèque ou lisez en ligne. Lisez juste.

Mais n’oubliez pas de réfléchir à tout ce que vous lisez, de vous forger une opinion et, si possible, de parler de ce que vous avez lu avec vos amis et collègues.

Quoi que vous lisiez, cela vous aidera à construire un ensemble inestimable de connaissances (connaissances qui vont au-delà des simples faits de la classe).

En cours de route, vous apprendrez comment les autres ont fait face à des situations défavorables auxquelles vous pourriez être confronté.

Il y a beaucoup de vérité dans le dicton: «Nous nous perdons dans les livres; nous nous y retrouvons aussi.

6. Un peu d’humilité va très loin.

Comme le montrent clairement les citations de grands penseurs ci-dessus, reconnaître à quel point nous en savons peu est la pierre angulaire de la vraie sagesse.

Et pourtant, notre culture est axée sur l’auto-promotion. Pour décrocher ce poste de pêche, un argumentaire de vente complet est nécessaire. Et il est tentant d’exagérer, en augmentant un ensemble de compétences parfaitement adéquates en quelque chose bien au-delà de votre véritable zone de confort.

Cela ne veut pas dire que vous devez abdiquer votre estime de soi de quelque façon que ce soit. Peindre une image fidèle du vrai vous, plutôt qu’un modèle de vertu commerciale, vous gagnera finalement plus de respect.

Accepter vos propres limites est une étape importante sur la voie d’une plus grande sagesse. À son tour, un peu d’humilité vous permettra de respecter et d’apprécier les capacités des autres au lieu de les craindre.

Qu’est-ce que j’y gagnerai?

Revenons à la différence entre l’intelligence et la sagesse.

Il ne fait aucun doute que tirer le meilleur parti du QI dont nous avons eu la chance à la naissance et accumuler des connaissances factuelles dans nos esprits surchargés peut apporter des récompenses financières et un succès matériel.

Mais en termes de satisfaction générale dans la vie, la sagesse est toujours gagnante.

Posséder de la sagesse donne un être humain plus rond et certainement plus épanoui.

Vous serez mieux équipé pour gérer les hauts et les bas de la vie et aussi pour comprendre les difficultés vécues par votre famille, vos amis et vos collègues.

Comme l’écrivait l’ancien philosophe et poète Rumi:

«Hier, j’étais intelligent, alors je voulais changer le monde. Aujourd’hui, je suis sage, donc je me change moi-même.

Et si vous tenez compte de ses sages paroles et changez vous-même, ces améliorations qui améliorent la vie sont à votre portée:

  • Meilleure prise de décision
  • Une plus grande empathie
  • Meilleure capacité à faire face à l’adversité
  • Une perspective plus optimiste
  • Moins susceptible de vivre la solitude

Pour nous ramener là où nous avons commencé, avec les sages paroles du Dr Carey, la sagesse est vraiment la clé pour vivre la vie la plus complète possible.

Tu pourrais aussi aimer:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *