Les psychiatres révèlent 9 premiers signes d’une panne nerveuse

Une dépression nerveuse fait référence à un état grave de détresse mentale, dans lequel vous vous trouvez incapable d’accomplir les tâches de la vie quotidienne. Vous pouvez être incapable de fonctionner entièrement et la panne peut survenir en même temps que des problèmes de santé mentale tels que des troubles de stress, des troubles dépressifs ou des troubles anxieux.

Plusieurs facteurs différents entrent dans la définition d’une dépression mentale, et il n’y a pas de signification claire. Essentiellement, si un état physique ou émotionnel négatif sévère entraîne une non-fonctionnalité, il peut être considéré comme une dépression nerveuse. Il peut être effrayant de subir une telle épreuve, vous laissant confus et coupable, ce qui ne fait qu’empirer les choses.

Mais comment repérer les signes d’une dépression nerveuse à l’horizon? Que pouvez-vous faire pour le prévenir ou l’éviter, en fonction de ces symptômes? Voici comment les psychiatres révèlent 9 premiers signes d’une dépression nerveuse et comment l’éviter pour vous aider à mieux comprendre.

1. Modifications des habitudes de sommeil

Votre rythme de sommeil est généralement crucial pour votre santé. Lorsqu’il sort de la norme, il peut augmenter les niveaux d’anxiété, ce qui augmente les problèmes de sommeil, ce qui augmente davantage l’anxiété. C’est un cercle vicieux qui peut éventuellement vous faire sombrer dans une dépression nerveuse.

Erin Engle, docteur en psychologie et en psychologie médicale et professeur de psychiatrie, note que ces changements peuvent varier d’une personne à l’autre. Tu peux:

  • Commencez à dormir en excès pour éviter les problèmes de la vie quotidienne.
  • Être incapable de dormir du tout en raison de l’accumulation d’anxiété et de stress d’un cerveau fonctionnant en surmultiplication constante.
  • Vous vous retrouvez avec des habitudes veille-sommeil très inhabituelles ou inégales qui vous nuisent à long terme

Au moment où vous commencez à remarquer des changements dans votre sommeil, faites ce que vous pouvez pour réguler le temps que vous passez au lit. Gardez les mêmes heures de veille et de sommeil, assurez-vous que l’environnement de votre chambre est propice à la relaxation, ou même prenez des suppléments de mélatonine pour vous aider à garder le bon horaire.

2. La vie quotidienne semble ingérable

Un peu de stress ne gâche généralement pas votre journée entière. Mais si vous êtes au point où la vie quotidienne est impossible à réaliser et que vous avez du mal avec les fonctions de base, vous pourriez avoir besoin de repos.

Heather Senior Monroe, travailleuse sociale clinique agréée et directrice du développement des programmes de la Newport Academy, déclare que lorsque même les petites tâches quotidiennes commencent à se sentir trop, ou lorsque même des situations sociales simples se sentent impossibles, c’est le signe d’une dépression nerveuse. Vous devez prendre du recul et faire une pause jusqu’à ce que la vie ressemble à quelque chose que vous pouvez gérer à nouveau. Si possible, demander de l’aide à des proches peut également être nécessaire.

3. Une incapacité à se concentrer

Lorsque vous avez de courtes périodes de stress, cela peut stimuler votre cerveau de manière surprenante en envoyant des hormones à toute vitesse pour accomplir certaines tâches. Ces hormones aident à la concentration et à la mémoire.

Mais lorsque le stress devient un problème à long terme, il peut rendre la concentration sur quoi que ce soit impossible parce que vous êtes plus à l’écoute des distractions externes, explique le psychiatre, le médecin et le neurologue David A. Merrill, Ph.D. Vous pourriez commencer à perdre la capacité de vous concentrer au travail ou même vous mettre en danger en perdant votre concentration lorsque vous faites quelque chose comme la conduite.

En fait, des niveaux de stress extrêmes peuvent éventuellement conduire à beaucoup de cortisol, qui est une hormone du stress responsable du combat ou de la fuite. La recherche indique que cela peut même entraîner une perte de mémoire. Cela pourrait finir par être enregistré comme quelque chose de traumatisant pour vous et réprimé. Si vous commencez à remarquer que votre mémoire devient de mauvaise qualité ou si vous perdez votre concentration au travail, il est peut-être temps de prendre une pause avant de passer en mode dépression.

4. La fatigue est un signe de panne nerveuse imminente

La fatigue est un symptôme courant d’une approche de dépression nerveuse. Cela est encore plus vrai lorsque vous ne pouvez identifier aucune raison spécifique de la fatigue. Engle déclare que les sentiments de faiblesse extrême sont également assez courants parmi ceux qui conduisent à une dépression nerveuse.

Cette fatigue peut également inclure:

  • Un manque d’intérêt pour les activités que vous aimez habituellement
  • Une perte de libido ou une incapacité à performer intimement
  • Se réveiller fatigué malgré un long repos

Une telle fatigue peut nécessiter un repos prolongé au-delà de quelques nuits de sommeil. Vous devrez peut-être également essayer de changer de rythme par rapport à votre routine quotidienne. C’est également une bonne idée de consulter un médecin si ce type de fatigue dure une semaine ou plus, car cela peut indiquer d’autres problèmes de santé.

5. Vous avez l’estomac bouleversé tout le temps

Des maux d’estomac occasionnels ne sont pas nécessairement une mauvaise chose, même lorsqu’ils sont causés par le stress. Mais l’inconfort constant du ventre mélangé à d’autres symptômes pourrait être un signe du syndrome du côlon irritable, qui, selon des études, est lié au stress chronique. Les symptômes du SCI comprennent:

  • La diarrhée
  • Ballonnements
  • Douleur abdominale
  • Gaz
  • Constipation

L’ Anxiety and Depression Association of America déclare qu’un pourcentage énorme de personnes qui ont reçu un traitement du syndrome du côlon irritable, ou IBS, souffrent d’un problème de santé mentale. Cela peut inclure la dépression, l’anxiété ou les troubles de stress. En tant que tel, si vous souffrez du SCI, cela pourrait probablement être dû à un problème de santé mentale. La recherche d’un traitement peut aider à calmer le SCI.

6. Difficultés respiratoires

Des difficultés respiratoires peuvent sembler être un problème de santé grave – et cela vaut toujours la peine d’être vérifié. Mais gardez à l’esprit que cela peut aussi être simplement un symptôme classique de l’anxiété. Si vous avez de la difficulté à respirer et à expirer pendant les périodes de stress, vous ressentez des symptômes d’anxiété normaux qui pourraient indiquer une dépression nerveuse en attente de se produire.

La réponse naturelle au stress du corps provoque une respiration rapide et superficielle lorsqu’il est désireux d’aider à apporter de l’oxygène plus rapidement dans tout le corps. En cas de besoin, cela aide le corps à surmener. Lorsqu’il n’est pas nécessaire, cela peut simplement causer une détresse inutile.

Apprenez à utiliser des exercices de respiration pour vous aider à rester calme lorsque vous remarquez ces troubles respiratoires. Apprendre à réguler la respiration peut également vous aider à gérer le stress, ce n’est donc pas une mauvaise chose d’essayer. Cependant, si les difficultés respiratoires surviennent très fréquemment, c’est une bonne idée d’essayer de s’attaquer à la racine potentielle du problème, car cela pourrait être le signe de quelque chose de plus physiquement nocif.

7. Votre appétit a changé

Lorsque vous êtes stressé, les neurotransmetteurs du corps provoquent un instinct de combat ou de fuite, ce qui implique une poussée d’adrénaline à travers le corps. Lorsque cette adrénaline diminue, cependant, le corps a perdu beaucoup d’énergie, déclenchant des changements d’appétit qui cherchent à faire le plein, dit Merrill.

Mais l’appétit ne change pas seulement d’une manière. Il est possible qu’il puisse être affecté de nombreuses manières différentes, dit Engle. Voici quelques exemples de changements dans votre appétit:

  • Un manque d’appétit
  • Appétit excessif
  • Consommation d’un excès de malbouffe
  • Manque de préparation adéquate des repas
  • Heures de repas bizarres

Ces changements d’appétit peuvent indiquer un stress chronique, qui peut alors entraîner une dépression nerveuse. Si vous éprouvez des difficultés à maintenir un horaire alimentaire positif, cela peut vous aider à vous en tenir à un horaire de repas. De cette façon, vous pouvez vous concentrer sur le fait de manger à des heures fixes au lieu de vous rendre compte que vous n’avez pas mangé de la journée ou que vous avez mangé beaucoup trop souvent.

Si vous avez tendance à prendre des collations malsaines, essayez plutôt des aliments qui aident à réduire le stress. Les aliments malsains peuvent en fait aggraver davantage la production d’hormones de stress, vous ne voulez donc pas céder à ces envies. Voici quelques aliments qui aident à gérer le stress:

  • Des oranges
  • Gruau
  • Gombo
  • Graines de tournesol
  • Pommes de terre
  • Saumon
  • Thé vert
  • Chocolat noir
  • Les carottes
  • épinard

8. Vous vous retirez

Être entouré de personnes qui vous sont chères et qui se soucient de vous est extrêmement important pour maintenir une santé mentale positive. Malheureusement, ceux qui sont au bord d’une dépression nerveuse peuvent commencer à se retirer instinctivement des situations sociales. Ils peuvent se sentir démotivés par les sorties et désintéressés de toute interaction.

Vous ne savez pas si vous vous retirez ou si vous êtes simplement introverti? Les symptômes du retrait social comprennent:

  • Vous isoler chez vous et vous enfermer loin du monde
  • Appel continuellement malade pour travailler ou simplement ne pas se présenter.
  • Éviter toute fonction sociale et annuler celles que vous acceptez
  • Maintenir une mauvaise hygiène parce que vous savez que personne ne vous verra.

Comment pouvez-vous combattre cela? Malheureusement, le seul vrai moyen de surmonter cela est de vous forcer à sortir de toute façon. Si possible, essayez de faire appel à un ami de confiance ou à un membre de votre famille pour vous aider. Parfois, être entouré de personnes positives vous fera réaliser que vous aimez les sorties sociales. D’autres choses, le soutien des personnes autour de vous, renforceront votre humeur et réduiront le risque de panne.

9. Vous ressentez des sentiments de terreur

Ressentez-vous d’étranges sentiments d’inquiétude, même lorsque vous ne pouvez pas identifier une cause? Cela peut résulter d’un stress écrasant bouillonnant sous la surface, prêt à vomir en cas de panne. Cela est courant car le stress peut entraîner une augmentation disproportionnée des angoisses typiques, dit Merrill.

Vous remarquerez peut-être également que de petites choses sont perçues comme extrêmement négatives par vous, même si cela ne vous semble pas raisonnable. Cela peut être déroutant et conduire à des sentiments d’absence de contrôle et de désespoir général.

Ce type d’anxiété est souvent profondément enraciné et doit être traité à la base. Une aide professionnelle est recommandée, mais si vous avez besoin de remèdes maison personnels, voici quelques idées:

  • Buvez du thé à la camomille, qui améliore la relaxation et la pensée positive
  • Essayez de vous baigner dans les sels d’Epsom pour profiter de certaines des propriétés anti-stress du magnésium, comme l’ont constaté des études
  • Sortez dans le soleil du matin pour profiter de la réduction du stress éprouvé par la recherche et d’ autres positifs bienfaits pour la santé.

Réflexions finales sur certains signes précoces d’une panne nerveuse et comment l’éviter

Personne ne veut avoir une dépression nerveuse, c’est pourquoi vous devez en détecter les signes avant que cela ne se produise. Cela vous permettra de prendre des mesures pour éviter la panne, évitant ainsi beaucoup de douleur et de difficultés pour vous plus tard. Si vous avez besoin d’aide, contactez un psychiatre, un psychologue, un thérapeute ou un professionnel de la santé mentale similaire. Un petit guide peut vous orienter dans la bonne direction, en ce qui concerne la direction!

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *