voici comment reconnaitre un bon gars

Voici comment reconnaître un bon gars?

Vous savez, il y a beaucoup de gars… trop?
Des gars attrayants aussi. Mais les gars qui nous font vraiment du bien sont beaucoup plus rares. Parce qu’il est déjà difficile de séduire un homme, de le faire tomber amoureux, et encore plus de le pousser à s’engager, on a parfois tendance à se jeter dans les bras du premier venu.

Et ce n’est que lorsque nous sommes TRÈS AMOUREUX que nous nous rendons compte que ce type ne nous rend pas heureux. Même, c’est toxique pour nous. C’est ce genre de gars qu’on va essayer de repérer, d’éviter… Car «mieux vaut être seul qu’en mauvaise compagnie».

Personnalités toxiques

Les personnalités toxiques sont celles qui nous apportent plus de mauvaises choses que de bonnes.

Avec un peu d’expérience de la vie, on finit par reconnaître le mec qui nous promet des merveilles pour une partie des jambes en l’air. Nous savons comment désamorcer nos stratégies.

Le parasite matériel

Il est 19 h. Vous rentrez chez vous d’une grosse journée de travail. Comme «vous aimez cuisiner», vous vous occupez du repas. Comme vous avez fait le repas, vous mettez la table. Tant que vous le faites, vous nettoyez la cuisine.

Monsieur ne «sait» pas comment trier le linge. La lessive est donc à vous. Vous avez beaucoup plus de choses dans la salle de bain, c’est donc à lui de le faire.

Vous ne pouvez rien lui dire, depuis 15 jours il a changé une ampoule!

En bref, l’exemple typique des parasites matériels se trouve dans le partage inégal des ménages
corvées. Celui-ci est à recadrer.

Il vous pompe, physiquement, votre énergie. Tu n’es pas sa mère. Et même si vous l’étiez, il peut très bien s’occuper de la moitié de l’appartement. Pas méchant, mais paresseux. Insidieusement épuisant.

On trouve des parasites matériels chez les hommes qui attendent que vous preniez la main pour avancer dans leur vie :

-vous triez leurs papiers

– vous les encouragez à chaque pas qu’ils doivent faire

– vous les hébergez sans qu’ils paient de loyer

– tu endures leurs amis à la maison

– à distance, vous faites TOUS les déplacements…

Et c’est celui-là même qui disparaîtra lorsqu’il s’agira de vous faire une faveur . Avec la plus fausse excuse du monde: «Vous vouliez l’indépendance, assumez maintenant! «. Oui, on peut trouver toutes les bonnes excuses pour lui: vie compliquée, problèmes, gars fragile… Mais, au fond, tu sais, tu mérites «mieux». Alors on dit le mot magique: SUIVANT

Le parasite émotionnel

Vous n’avez pas besoin d’avoir un EQ (quotient émotionnel) de 180 pour avoir un peu d’empathie. Bien sûr, nos gars ne sont pas nos psychologues, mais nous sommes en droit d’attendre un peu de soutien émotionnel et / ou de compréhension.

Le parasite émotionnel est le gars qui:

– s’emballe dès que vous lui faites des reproches, vous empêchant d’exprimer vos émotions

– quand vous partagez vos peines, vous dit que “il y a pire”, que “ce n’est rien”

– Ne réalise JAMAIS que vous êtes malheureux

– évite tout dialogue ou le transforme en conflit

– passe son temps à se lamenter sur son sort, voit tout en noir, jamais positif

– questionne souvent votre relation, sa pérennité.

– ne fait jamais un pas vers vous, vous permet de porter toute la charge émotionnelle de votre relation…

– Etc

Le parasite émotionnel est encore plus difficile à repérer. On lui trouve des excuses. Nous aimons pour deux. Mais, en fin de compte, cela nous mine. Vous vous sentez mal aimé, et peut-être pas à tort. Rompre avec les parasites émotionnels est difficile. Parce que «fuyez-moi, je vous suis» fonctionne aussi sur nous. C’est le genre de gars dont nous sommes trois fois plus amoureux. Il nous rappelle à chaque instant que nous pouvons le perdre.

Il joue sur le sujet sensible: la peur de l’insécurité amoureuse. En d’autres termes, la peur d’être abandonné. Alors, mot magique? PROCHAIN.

NOTE: Mettons encore un peu d’eau dans notre vin. Les hommes ne sont pas des devins. Ils ne savent pas «pourquoi nous nous trompons». C’est aussi à nous d’essayer de leur donner les clés de la compréhension.

S’ils essaient de prendre des mesures envers nous mais n’y parviennent pas, ce ne sont pas des parasites, juste des gars avec qui NOUS communiquons mal.

Le parasite de l’estime

Sur la confiance en soi, on pourrait écrire des tonnes d’articles (et oui, je le ferai). Nous prenons beaucoup de temps pour construire un peu de confiance en soi.
Et, même quand il est renforcé, il peut se retrouver déséquilibré (surtout à cause d’un mec).

Un petit ami est aussi un miroir. De toute évidence déformant. Cela peut facilement nuire à notre estime de soi. Son influence est importante, autant qu’elle est positive.

Un parasite d’estime est celui qui:

– est jaloux de vos succès et se heurte à chaque petit succès.

– critiquez votre physique

– vous explique la vie comme si vous étiez une demeure

– ne te fait jamais de compliment

– vous fait des reproches en public

– te compare constamment à son ex

– vous traite comme «quelque chose» de fragile. (eh bien oui, vous êtes une femme, vous NE POUVEZ PAS savoir comment fabriquer vous-même du mortier même avec les instructions au dos). Etc

Les ravageurs d’estime pensent qu’en vous écrasant, ils brillent plus fort. Bien sûr, ils manquent de confiance en eux. Mais ce n’est PAS NOTRE PROBLÈME!

Il arrive un moment où il faut sauver sa peau et son estime de soi. Alors SUIVANT. L’estime de soi brisée est beaucoup trop difficile à réparer pour être laissée à n’importe qui.

Le «bon» gars en question

Le «bon» gars n’est pas un gars parfait, ce n’est pas un gars «lisse». D’ailleurs, le genre trop «propre», trop «gentil», me laisse – personnellement – un peu méfiant.

Tous les hommes (et toutes les femmes) peuvent être un peu des parasites matériels, émotionnels et d’estime. UN PEU. Cela vient de mauvais moments, cela vient de ne pas savoir comment. Etc.

Bien sûr, nous méritons le meilleur. Mais, on peut tolérer un peu d’interférence si elle est largement compensée par un support. Un bon gars est un gars qui nous soutient beaucoup plus qu’il ne nous parasite.

Support matériel

– il vient vous chercher en voiture lorsque vous êtes trop fatigué

– ça fait de bons repas après les journées difficiles au travail

– il respecte que tu sois claqué même s’il rêve de te sauter dessus

– il achète votre bouteille de vin préférée lorsque vous mangez chez lui

– il t’apporte des croissants le dimanche…

Soutien affectif

– il vous envoie un message avant une réunion / examen important

– il vous rassure sur ses sentiments quand vous en avez besoin

– il vous ment quand vous lui demandez si vous avez pris du poids

– il essaie de vous comprendre / de trouver des solutions quand vous êtes mal

– s’il n’y parvient pas, il invite votre meilleur ami à manger (c’est très classe)

Soutien d’estime

– il vous encourage dans vos projets

– il montre qu’il est fier de vous avoir comme petite amie

– il vous valorise chaque fois que vous perdez confiance en vous

– il t’apprécie tel quel

– il vous complimente

Le bon gars est celui dont la relation vous pousse au sommet. De même, vous êtes une bonne fille si vous poussez votre gars vers le haut.

Souvent, on a peur que les «bons» mecs nous fassent vivre une relation un peu terne, sans passion. C’est faux. Simplement, au lieu d’une passion destructrice, nous serons au cœur d’une passion créative. C’est bien aussi, n’est-ce pas?

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *